Zoom sur le référencement payant ou SEA (Search Engine Advertising)

Il existe de très nombreuses solutions pour attirer du trafic sur votre site en menant des actions webmarketing, le référencement payant consiste à mettre en place une action de type publicitaire. Pour faire du référencement payant ou du SEA (Search Engine Advertising), il faut nécessairement avoir un coût matériel déterminé en Euros. Aujourd’hui, parlons du référencement payant !

Référencement naturel VS référencement payant

Le référencement naturel et le référencement payant sont deux stratégies de référencement différentes, mais qui ont le même objectif. Celui d’améliorer la position d’un site au sein des moteurs de recherche dans le but de générer un maximum de trafic.

L’enjeu du référencement naturel (SEO) est de réaliser un travail constant et continu pour avoir un résultat pertinent sur le long terme. Il faut nécessairement respecter les règles de conduite techniques et rédactionnelles imposées par les moteurs de recherche, comme Google, pour optimiser le contenu et la structure d’un site internet. Il s’agit donc de réaliser un travail technique et rédactionnel, tout en effectuant un suivi du trafic également connu comme le reporting.

Quant au référencement payant, il mise sur les liens sponsorisés. Ces liens permettent de positionner un site web dans les premiers résultats des moteurs de recherche comme Google, Yahoo et Bing. Le principe du SEA est relativement simple. Il s’agit d’acheter des mots clés mis aux enchères sur un ou plusieurs réseaux de diffusion, à savoir Google AdWords, Yahoo Sponsored Links et Microsoft AdCenter.

Les deux techniques permettent d’avoir de très bons résultats. Sur le long terme, le référencement naturel aide un site à se différencier de ses concurrents. Mais pour y arriver, il faut avoir de la patience et du temps. D’où l’intérêt de se tourner vers le référencement payant pour ceux qui souhaitent avoir des résultats rapidement et qui ont un budget pour cela.

Le référencement payant et Google AdWords

Le référencement payant aussi connu comme le PPC (Pay Per Clic) est une technique qui s’appuie sur un système de publicité en ligne. Au lieu de payer à l’impression, cette stratégie de référencement demande à payer au clic. La plateforme la plus active et la plus populaire de toutes est Google AdWords.

Dans la section du haut du moteur de recherche, Google affiche des annonces générées par son système d’annonce publicitaire. Le principe du CPC (coût par clic) se base sur l’enchère. Cela veut dire qu’il faut nécessairement faire des enchères sur des mots clés. Après quoi, Google déterminera l’ordre des annonces en fonction du score de qualité des annonces et des enchères.

Pourquoi faire du référencement payant ?

Les avantages et bénéfices du référencement payant de Google AdWords ne sont plus à prouver. Premièrement, vous arriverez à positionner votre site web en première page en moins de 24 heures. Vous arriverez à tester le taux de conversion de votre site dans le but de l’améliorer et vous arriverez à cibler votre audience de manière efficace en utilisant la foule d’outils disponibles. Qui plus est, le fait de faire du référencement payant vous permet de contrôler vos campagnes et de vous concentrer sur les meilleurs mots clés.

Rappelons également qu’en faisant du référencement payant, vous ne payez qu’au clic. Cela veut dire que vous payez seulement lorsque les internautes sont sur votre site web. Aussi, à tout moment, vous pourrez augmenter ou diminuer votre budget en fonction de vos besoins. Enfin, il est utile de souligner que le Search Engine Advertising permet aussi d’obtenir de nombreuses informations sur vos visiteurs. Grâce aux statistiques, vous arriverez à créer différentes catégories d’annonces pour séparer vos campagnes.

Les différentes étapes du référencement payant

La première étape consiste à définir des mots clés. Ceux-ci doivent être en accord avec votre site internet et avec ce que vous souhaitez promouvoir. Or, trouver le mot exact que recherchent les internautes est une tâche laborieuse qui demande beaucoup de temps. Commencez par créer une liste organique, c’est-à-dire une liste de mots clés que vous auriez utilisés dans votre stratégie de référencement naturel. C’est un bon moyen d’avoir une idée de ce qui marche ou pas. Notez, toutefois, que le SEO et le SEA sont deux techniques qui s’organisent de manière différente.

Une fois la liste développée, trouvez les mots clés pertinents. On parle notamment de nouveaux mots clés de longue traine reflétant les intentions des visiteurs. Il peut s’agir de synonymes, de fautes d’orthographe courantes, de tendances saisonnières, d’intentions commerciales ou de mots clés concurrents performants.

Après cela, vous pourrez définir le budget à allouer à votre campagne. Le budget global que vous définirez diminuera au fur et à mesure que les internautes cliqueront sur votre annonce. Google AdWords vous permettra d’obtenir une estimation du CPC moyen pour chaque mot clé, mais aussi le volume de recherche mensuel. La dernière étape du référencement payant consiste à rédiger l’annonce. Pour cela, misez sur des textes courts et accrocheurs. Veillez également à respecter le nombre de caractères.

Combien coûte une campagne AdWords ?

Trois variables viennent déterminer le coût d’une campagne AdWords : l’enchère du CPC, le budget quotidien et les frais de gestion. L’enchère du CPC désigne le prix maximum que vous pouvez payer pour un clic vers votre site internet. Quant au budget quotidien, il détermine le maximum par jour que vous souhaitez dépenser en frais publicitaires de clics. Enfin, les frais de gestion concernent les campagnes gérées par les agences spécialisées.

Ces agences peuvent gérer et optimiser vos campagnes. Elles assurent également le suivi de vos campagnes en améliorant la performance de vos annonces, le score de qualité, le taux de clics et la découverte de nouveaux mots clés. Tout ceci, en diminuant le coût par acquisition de nouveaux clients.

En conclusion

En plus de produire des résultats en peu de temps, le référencement payant a l’avantage d’avoir une large portée ainsi qu’une large acceptation. La facturation est transparente et la gestion financière est facile. Si vous souhaitez mettre en place une stratégie SEA, pensez à bien vous renseigner sur les différentes techniques à utiliser.

N’oubliez pas que la réussite de la stratégie va dépendre de la localisation, de la gamme de produits et du budget disponible. Enfin, il est utile de souligner que Google AdWords n’est pas le seul outil à exploiter. Il y a aussi la publicité Facebook et l’Ad Center de Microsoft.

qualiback Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *