Dropshipping : comment mettre en place une stratégie efficace ?

Partager cet article

Nous entendons souvent parler de dropshipping sans pour autant savoir à quoi ce mode de commercialisation correspond au juste. Ce mode de livraison directe est en fait un modèle de distribution tripartite entre le client, le site marchand et le fournisseur. Comme tout autre modèle économique, celui-ci a ses propres avantages et inconvénients. Décryptage du dropshipping, de ses avantages et de ses inconvénients et des étapes pour mettre en place une stratégie !

Mieux comprendre le principe du dropshipping

Avec le dropshipping, il est possible de vendre un produit sur votre e-commerce sans avoir de stock. Et oui, cette technique consiste à demander au fournisseur d’expédier le produit directement chez le client. C’est à vous de prendre la commande, d’avancer l’argent de la commande et d’encaisser celui du client après quelques jours.

Cela vous évite d’avoir des stocks de produits invendus, mais qui implique des délais de livraison assez longs. Parmi les sites les plus populaires qui pratiquent le dropshipping, on retrouve Ebay, Aliexpress, Alibaba, Gearbest et Amazon.

Les avantages du dropshipping

Il y a plusieurs avantages à faire du dropshipping. C’est d’ailleurs pour tous ses avantages que cette méthode est de plus en plus utilisée. Le premier avantage est l’absence de stock. Pas de stock veut dire pas de gestion quotidienne, pas d’inventaire et pas de risque de rupture.

De même, les risques liés à la péremption des produits et aux détériorations sont considérablement réduits. Ce n’est pas tout ! le fait de ne pas avoir de stock diminue le besoin en fond de roulement et les coûts de transport. Il s’agit là d’une technique pouvant faire gagner du temps et de l’argent qui séduit de plus en plus de fournisseurs et de vendeurs.

Les inconvénients du dropshipping

Bon, tout n’est pas tout rose dans le dropshipping. Cette méthode présente également quelques inconvénients, à savoir la perte de contrôle de certains aspects de l’activité. Comme vous travaillez avec différents fournisseurs, vous n’aurez pas toujours la garantie en ce qui concerne la qualité des produits, la conformité de commandes et le respect des délais de livraison. Rappelons que ce sont là les trois points essentiels de toute activité commerciale et que la satisfaction client en dépend.

L’autre inconvénient du dropshipping est que les fournisseurs ont accès aux fichiers clients lorsque vous leur communiquez les coordonnées pour les livraisons, ce qui peut conduire à la perte de valeur de votre entreprise. On note également que les délais de livraison peuvent être très longs. Enfin, il faut bien faire attention aux frais de douane et à la TVA. Les clients doivent être informés des frais.

La base pour faire du dropshipping

Pour faire du dropshipping en France, vous devez obligatoirement être déclaré. Dès 16 ans, il est possible d’opter pour le statut d’auto-entrepreneur (désormais connu comme le statut de micro-entrepreneur) et souscrire une assurance de responsabilité civile professionnelle.

Pour commencer, ce statut suffit amplement, mais lorsque le business aura grandi, il faudra éventuellement envisager la création d’une société SAS, SASU ou SARL. Évidemment, pour pouvoir faire du dropshipping, vous devez aussi vous assurer de pouvoir exporter le produit et le faire livrer au client.

Le dropshipping étape par étape

  • Avant de démarrer votre activité de dropshipping, vous devez bien prendre le temps de mettre en place votre stratégie.
  • Commencez par cibler une niche et par choisir des produits phares
  • Trouvez des fournisseurs en faisant le tour du net et en établissant le contact avec des créateurs, des fabricants et des grossistes
  • Vérifiez la conformité et la qualité des produits
  • Analysez les délais de livraison et la crédibilité des fournisseurs
  • Créez votre e-boutique en choisissant une plateforme e-commerce comme Prestashop, Shopify ou Woocommerce
  • Ajoutez les fiches produit sur votre site et assurez-vous d’avoir un catalogue de produits
  • Intégrez une solution de paiement en ligne sécurisée comme Paypal ou Stripe
  • Laissez la possibilité à vos clients de partager leurs avis et témoignages
  • Attirez du trafic sur votre site marchand en soignant vos fiches produits et photos, en produisant du contenu rédactionnel régulièrement et en marquant votre présence sur les réseaux sociaux
  • Pensez à animer vos ventes par le biais de promotions, de ventes-privées, de ventes flash et d’événements
  • Faites de la publicité payante avec Facebook, Youtube et Instagram
  • Augmentez votre trafic naturellement avec du SEO

En conclusion

Tant que possible, rendez l’expérience de vente plaisante. N’oubliez pas que votre but est de satisfaire et de fidéliser vos clients. Ces derniers devraient pouvoir acheter un produit facilement et rapidement. Ils doivent, par-dessus-tout, trouver toutes les infos nécessaires sur le produit en question.

Misez également sur des titres alléchants et des beaux visuels. Enfin, évitez à tout prix les contenus dupliqués, sinon vous risquez d’être pénalisé par les moteurs de recherche.

A voir également

Les grandes tendances du e-commerce en 2019

qualiback Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *